Témoignages

L'histoire de Camille

L'histoire de Camille

(Témoignage tiré d'une histoire vécue dans les débuts de l'organisme. Les noms des personnages sont fictifs.)

Ce matin, Camille (4 ans) fait encore de la fièvre. Depuis un mois, elle est toujours malade. Ce n'est jamais rien de bien grave comme dit Johanne, sa maman. Juste des petits rhumes et des otites. Elle est pâle et de plus en plus fatiguée... C'est normal se dit sa mère, mais cela n'arrête pas.

Encore une fois, Johanne l'amène chez le médecin qui demande que l'on fasse une prise de sang pour s'assurer que tout est normal...

C'est à ce moment que tout bascule... La formule sanguine de Camille n'est pas normale et le médecin demande à Johanne d'amener sa petite fille à l'hôpital de Québec. On veut lui faire une ponction de moelle osseuse pour s'assurer que tout est normal. Encore... Les parents de Camille prennent donc leur journée pour être auprès de leur fille... Après tout, rien n'est plus important que la santé de Camille.

Finalement, le lendemain vers midi, l'hématologue (médecin spécialiste des maladies du sang) vient rencontrer les parents de Camille. Elle a une « LEUCÉMIE »... Aucun mot ne peut expliquer les sentiments que ressentent les parents de Camille à ce moment précis...

Le médecin leur explique le traitement, les chances de rémission. Il parle même de guérison et surtout de l'importance que les parents jouent dans le processus de guérison de leur enfant. En d’autres termes… ILS DEVRONT ÊTRE PRÉSENTS AUPRÈS DE CAMILLE.

Camille sera hospitalisée près d'un mois, si tout va bien, pour l'amener en rémission. Par la suite, elle devra se présenter à l'hôpital chaque semaine pour ses traitements de chimiothérapie sur une période de 2 ans. Johanne compte rapidement le nombre de jours de congé qu'il lui reste... Elle comprend vite qu'elle devra demander des congés sans solde à son employeur... Le papa, lui, devra continuer à travailler à temps plein parce qu'il n'a pas le choix, même s'il préfère être auprès de sa fille, car tous les soins de Camille coûteront une fortune à la petite famille.

Le transport, l'hébergement, le stationnement, les repas à l'hôpital, les médicaments, la location d'un téléviseur (le seul passe-temps de l'enfant) et surtout pour combler le budget, Johanne arrêtera de travailler un certain temps.

La petite famille s'interroge aussi sur les services et le soutien que les organismes peuvent leur apporter. Johanne voit tellement de publicité et de téléthon à la télévision... il doit bien exister des gens qui viennent en aide aux familles qui a un enfant malade.

Johanne fait donc quelques appels téléphoniques. D'abord, à « Leucan », mais Johanne comprend vite que malgré leurs bonnes intentions... « Leucan », c'est dans les grands centres. Elle poursuit ses recherches et fait un appel téléphonique à Rêves d'enfants. Ces derniers lui proposent un voyage ou un gros cadeau pour Camille... mais pas vraiment le soutien dont Johanne espère. On téléphone aussi à « Opération Enfant Soleil », qui eux, leur répondent qu'ils comprennent bien la situation... mais que l'argent amassé est redistribué dans les centres hospitaliers afin de moderniser les installations en pédiatrie.

Puis, un matin, lors d'un traitement de chimiothérapie, Johanne rencontre Sylvie, la maman de Simon, un petit garçon de 7 ans qui a la même maladie que Camille et qui habite le village voisin du sien. Sylvie lui parle de « Ouvre ton coeur à l'espoir », un organisme communautaire qui vient en aide aux familles d'enfants malades dans la région de la Beauce et des Etchemins. Johanne téléphone et on l'informe que l'on est là pour répondre à ses attentes...

Enfin, se dit-elle, j'ai quelqu'un à qui parler, qui me comprend et qui peut m'aider. Avec « Ouvre ton coeur à l'espoir », Johanne pourra rencontrer des parents qui vivent la même situation qu'elle. Camille pourra se faire des petits copains qui, comme elle, doivent se rendre régulièrement à l'hôpital. En plus, on leur propose un service de soutien financier afin de les aider à payer les frais de déplacement, de stationnement et d'hébergement.